FSU Nord
Fédération Syndicale Unitaire Section Départementale Nord

Fédération Syndicale Unitaire
Section Départementale Nord
Bourse du travail
276 boulevard de l’Usine
59800 Lille

La FSU demande à la Cour des comptes un audit pour mesurer les richesses produites grâce aux dépenses publiques

La cour des comptes vient de rendre son audit des finances publiques.
Sans surprise, estimant que la situation n’étant pas stabilisée, la Cour préconise « un report ou une annulation de toutes les mesures d’accroissement de dépenses publiques ».

Les audits et rapports se suivent sur ce sujet sans rien avancer de très nouveau sur la table. Et c’est bien cela qui est problématique !

Notre pays ne peut plus être gouverné par les seuls objectifs budgétaires et la seule obsession de réduction de la dépense pour entrer dans le cadre des 3%.
Comment oser proposer, alors que notre pays compte plus de 6 millions de chômeurs, dont 25% de jeunes, de réduire les dépenses en faveur de l’emploi et de la formation ? Et qui peut croire, compte tenu de l’état actuel de notre système de santé, face notamment aux déserts médicaux, qu’une « maîtrise plus rigoureuse » des dépenses n’impacterait pas la qualité des soins ? Le rapport va jusqu’à s’immiscer dans les politiques à mettre en œuvre, par exemple lorsqu’il explique ce que devrait être la réforme du lycée ou pour « stabiliser les dépenses » d’éducation, la Cour des comptes propose de revenir sur le calendrier scolaire et le champ des options… Où sont les objectifs éducatifs dans tout cela ?
Bien évidemment, on retrouve dans les préconisations les éternels marronniers : gel du point d’indice des fonctionnaires, harmonisation des systèmes de retraites, suppression d’emplois dans la Fonction publique… pas plus hier qu’aujourd’hui, la FSU n’acceptera de mesure qui porterait atteinte à la situation des personnels.

Pour proposer de nouvelles restrictions budgétaires, la Cour des comptes se cache derrière le dogme selon lequel il suffirait de réduire les dépenses publiques pour rendre les politiques publiques « plus efficaces » !
Elle se garde bien de s’interroger sur les recettes supplémentaires à faire entrer dans les caisses de l’État.

La relance de l’économie de notre pays, l’exigence de réponses à apporter aux défis technologique, numérique, écologique mais aussi à ceux de la croissance démographique et de l’espérance de vie qui augmente supposent d’investir dans l’éducation, la formation, la santé, la recherche… et aussi pour l’ensemble des services publics.
Le prisme comptable n’est pas la boussole adéquate pour préparer les politiques nécessaires à mettre en œuvre. Il faut résolument partir des besoins de la population et du pays, du projet pour l’avenir de la société. Il s’agit d’oser affronter aussi la question du partage des richesses, de la lutte contre la fraude fiscale pour envisager de nouvelles recettes disponibles pour répondre aux besoins.
La FSU souhaite que la Cour des comptes se penche sur un tel audit. Mesurer les dépenses utiles pour affronter les enjeux permettant plus de progrès pour toutes et tous serait fort utile dans la période !

La FSU demande au gouvernement de ne pas suivre les pistes proposées par la Cour des comptes.
Elle attend des déclarations qui seront faites la semaine prochaine par le gouvernement, une feuille de route digne des enjeux du XXIème siècle.

Rassemblement devant le tribunal à 9h15 pour les soutiens à Henri Lawo Sagno.

L’audience est publique et il est important que nous montrions à l’administration qu’Henri n’est pas isolé, qu’il a de nombreux amis et soutiens et qu’il doit rester en France.

Sa demande d’asile a été refusée alors qu’il n’a plus de famille en Guinée. Il est élève au LP H. Darras de Liévin en bac pro.

Il n’a jamais redoublé depuis son arrivée en 2013.Il a été pris en charge par la Protection de l’Enfance. Il doit rester avec nous.

Nous comptons sur vous.

Hubert Sauvage pour RESF Lens-Arras (Réseau Éducation Sans Frontières) (...)

La FSU Nord/Pas-de-Calais apporte tout son soutien aux trois lycéens du lycée Berthelot de Calais menacés via les réseaux sociaux par des activistes d’extrême-droite.

Ces lycéens n’ont fait qu’user de leur liberté d’expression en témoignant dans la presse de leur vif étonnement face à l’engagement d’une enseignante du lycée au sein de Civitas. Tout comme la liberté d’opinion –dont jouit l’enseignante en question- la liberté d’expression est un droit fondamental.

La FSU Nord/Pas-de-Calais sera particulièrement vigilante en ce qui concerne les mesures de protection des trois lycéens et l’évolution de la (...)

Les réponses reçues seront publiées sur nos sites. Courrier aux candidats

Les réponses des candidats :

Réponse de Grégory Frackowiak

Candidat de la France Insoumise dans la 12ème circonscription du Pas-de-Calais :

Réponse de Julien Poix, candidat de la France Insoumise dans la 19ème circonscription du Nord :

Réponse des candidats de Lutte ouvrière :

Réponse de la Fédération du Pas de Calais du Parti Communiste Français :

Ouvert à tous Psy EN titulaires et contractuels du 1 er et du 2 nd degré, DCIO, stagiaires, syndiqués ou non

Au lendemain de la création du nouveau corps des Psy EN, et alors que les derniers textes d’application sont à paraître, la FSU (SNUIPP et SNES) vous convie à une réunion inédite de rencontre entre 1er et 2nd degré, sous forme de stage.

Où en est-on ? Quelles avancées pour l’exercice de nos métiers, sur nos carrières ? Nouvelles CAPA réunissant les 2 degrés : quel rôle ? Ce qu’elles apportent ? Et surtout temps d’échange entre psychologues EDA et EDO… ne tardez pas pour vous inscrire !

Lundi 26 juin 2017

De 14h à 17h30

Lycée Montebello, 196 Boulevard Montebello, 59000 Lille

*Rappel : Droit à congé pour (...)

Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle indiquent que la représentante du Front national est qualifiée pour le second tour.

La FSU considère avec une extrême gravité la montée de l’extrême droite dans notre pays.

Depuis des années, la FSU prend une part active pour la combattre. .Elle s’est encore récemment adressée à toutes et tous les agent-es de la Fonction publique pour les alerter sur la dangerosité du Front national pour notre démocratie.

Une arrivée au pouvoir du Front national est inenvisageable pour la FSU.

Outre les replis nationalistes, les discours de haine et de racisme, (...)

mardi 23 mai au lycée Blaise de Pascal de Longuenesse.

La FSU, composée en particulier des syndicats SNES, SNUEP, SNEP, SNUIPP mais aussi du SNASUB, SNUTER, SNUAS-FP, SNICS ..., organise un stage régional FSU à l’attention des personnels des lycées de notre académie le mardi 23 mai au lycée Blaise de Pascal de Longuenesse. Le thème de ce stage est le lycée et la région Hauts de France.

Dans le cadre de notre région Hauts de France et de ses nouvelles orientations, il est nécessaire de connaître le fonctionnement des structures régionales et les implications de ces changements sur le quotidien de nos établissements.

Lors de ce stage, nous répondrons aux (...)

Après avoir alerté le Rectorat à plusieurs reprises, depuis l’an dernier, sur la situation des collègues CO-Psy contractuel-le-s sans master 2 de psychologie, l’administration s’était engagée à se pencher sur un accompagnement, en prévision des évolutions du corps des Psy EN.

Ainsi les CO-Psy non titulaires en CDI ont déjà été reçu-e-s au Rectorat et les DCIO ont été destinataires d’un mail émanant de Mme Lévêque invitant l’ensemble des collègues CO-Psy en CDD ou CDI, titulaires d’une licence, d’une maîtrise, d’un M1 ou d’un master recherche, à une réunion le 27 avril de 9h30 à 11h30 au S.U.V.A.C. de Lille 3. Un (...)

Communiqué FSU

Le gouvernement a publié au JO du 29 mars 2017 un arrêté classant les diplômes d’État d’assistant de service social, d’éducateur spécialisé, d’éducateur de jeunes enfants, d’éducateur technique spécialisé et de conseiller en économie sociale familiale au niveau 2 de la nomenclature des niveaux de formation, soit au niveau licence.

Or, contre toute attente, cette décision est assortie d’une condition restrictive majeure : seuls les diplômes « obtenus à l’issue d’une formation entamée à compter de la rentrée scolaire de septembre 2018 » seront classés au niveau 2 du RNCP. Pour les autres, c’est à dire l’ensemble (...)

Enquête en ligne organisée par le SNUipp-FSU

Pour le bilan de fin de cycle 4 du LSU, le seul travail exigible par les chefs d’établissements ne peut être autre chose qu’un positionnement par élève sur les 8 composantes du socle commun .

Comment faire ce recensement de nos expertises respectives et s’éviter des réunions ou conseils de classe interminables au 3ème trimestre ?

L’outil informatique proposé ci-dessous peut représenter une solution pour préparer le conseil de classe afin de permettre au professeur principal et à l’équipe pédagogique d’une classe de préparer la synthèse des différents positionnements pour chacune des composantes. Ce n’est (...)

Communiqué du SNESUP de l’Académie de Lille du 3 Avril 2017

La candidature lilloise à l’IdEX a remporté un I-Site, au motif, selon le secrétaire d’État, que le périmètre d’excellence était trop restreint. Trop restreint, à notre sens, en raison du nombre d’enseignants-chercheurs impliqués (seulement 34%) et de la sous-représentation des Sciences Humaines et Sociales (Droit-Economie-Gestion compris). En d’autres termes, ces concours pour obtenir des financements PIA ne reposent pas seulement sur (...) - Informations (...)




pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce



2013-2017 © FSU Nord - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.11